.



Bienvenue chez moi.
Je vous y montre mes collections diverses, et les poésies et contes que j'aime.
N'hésitez pas à me laisser vos commentaires.
Vous pourrez voir mes collections et broderies déjà publiées sur mon ancien blog ICI

mardi 26 novembre 2013

Marque-page crayons





Florence Poing






                                       Eglantine


Il était une fois une petite fleur prénommée Eglantine. Son papa, églantier, qui était un grand rosier sauvage, vivait à côté de nombreuses espèces de fleurs tout à fait extraordinaires. Il y en avait des jaunes, des rouges, des blanches, des bleues, des mauves, et chacune avait fière allure devant les passants. Ceux-ci s'arrêtaient en chemin presque tous les jours pour les admirer. Il y en avait même qui les photographiait. Il faut dire qu'elles étaient très belles. De temps en temps, elles courbaient la tête pour saluer le monde qui défilait devant elles.Chacune avait un nom.

La plus grande de toutes s'appelait Madame Hortensia. C'est elle qu'on voyait en premier, c'est normal, elle dépassait d'une tête au moins toutes ses amies, les autres fleurs. Avec sa couleur bleue et son épais feuillage, on aurait dit qu'elle portait une robe de princesse, et devant elle, les passants faisaient la révérence. On la respectait.

La plus élégante était Madame Tulipe. Bien dressée sur sa petite tige avec ses deux feuilles allongées de chaque côté, on aurait dit deux petites mains prêtes à applaudir. Elle était merveilleuse d'éclat avec ses couleurs jaune ou rouge. Avec elle, on était au spectacle et les passants la remarquait, car elle était d'une grande beauté. On l'admirait.

La plus fragile était Madame Marguerite. Toute fine et fluette, avec sa petite tête jaune auréolée d'un chapeau de pétales blancs, elle avait toujours l'air timide, mais les passants s'arrêtaient aussi devant elle, surtout les amoureux...qui l'effeuillaient en s'embrassant. On l'aimait beaucoup, car elle donnait de l'amour. C'était son secret.


La plus mystérieuse était Madame Oeillet. Avec ses petits boutons rouges, roses ou blancs qui poussaient deci delà, on aurait dit qu'elle s'emmitouflait en permanence pour se protéger des intempéries, mais son feuillage était aussi léger qu'une robe de printemps. Pourtant tout le monde l'approchait, les hommes surtout... parce que sa petite tête fine et bien pleine dégageait des effluves tout à fait extraordinaires. Son mystère, c'était son parfum. On la respirait.

La petite Eglantine, elle, personne ne la regardait, ne l'effeuillait, ni ne la respirait...Au contraire, on l'évitait. C'était une fleur sauvage. Elle poussait n'importe où, n'était pas cultivée et il y avait de drôles de piquants sur son arbuste. A son contact, les gens se blessaient, alors personne ne s'approchait d'elle et elle était bien triste. Souvent, le matin, elle s'éveillait en larmes parce qu'elle avait pleuré. Les passants disaient que c'était la rosée du matin et ils passaient leur chemin. Elle aurait bien aimé leur dire quelle avait du chagrin, mais elle n'était qu'une fleur, et les fleurs ne disent rien. Elles font juste semblant d'être gaies, même si leur coeur est blessé.

Mais un beau jour tout changea.


Elle avait remarqué depuis quelque temps un beau jeune homme blond qui venait s'asseoir chaque jour à deux pas de son arbuste. Au début, étonnée, elle se demandait ce qu'il venait faire, car il avait l'air différent des autres passants et ne semblait pas porter attention, comme tout le monde, à ses amies les fleurs. Il avait coutume d'emmener avec lui tout un matériel qui semblait très compliqué. De temps en temps, il s'allongeait dans l'herbe chaude et semblait réfléchir...parfois même il lui arrivait de fermer les yeux. Mais un beau jour, il se mit à la regarder d'une façon étrange, et pendant qu'il la fixait ainsi, elle vit qu'il sortait de sa sacoche, qu'il avait toujours sur l'épaule, une ribambelle de crayons de toutes les couleurs. Intriguée, elle ouvrit ses pétales, et sans cesser de l'observer, elle remarqua qu'il gribouillait sur une grande feuille de papier blanc, des formes qui ressemblaient à son arbuste, puis une fleur... qui lui ressemblait. Eglantine n'en croyait pas ses yeux... le jeune homme la dessinait, elle, la petite fleur sauvage que jamais personne n'avait remarquée.




Bientôt, une foule de passants vint entourer le jeune homme pour admirer son oeuvre et les oiseaux se mirent à chanter dans les arbres.

Ainsi était Eglantine, la petite fleur qu'on dessinait.


Les contes pour enfants du monde









26 commentaires:

  1. Toutes les couleurs de l'arc en ciel pour ce marque page !
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  2. coucou Nini
    J'aime beaucoup les crayons de couleurs !! j'en ai un tout grand coffret !!!
    mais les p'tits loups ne sont même plus intéressés pour dessiner sur feuille à présent c'est ordi où DS !!!!
    que c'est dommage !!! et pour les contes c'est la même chose !!! ils grandissent trop vite !!
    gros bisous et bonne journée
    MITOU

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est ça arrivé à un certain âge ! Ah zut alors, tu ne pourras plus leur raconter mes petits contes !
      gros bisous et bonne journée

      Supprimer
    2. Il faut que j'attende que Téo grandisse !! il n'a que deux ans !!! lol

      Supprimer
    3. ah ça va alors, tu pourras reprendre avec lui !

      Supprimer
  3. J'aime beaucoup une belle boite de Crayons . Merci pour cette belle page.
    bisous tout doux

    RépondreSupprimer
  4. Ta page est toute beauté, j'aime !
    Merci pour ce conte et ces images, Lilwenna.

    Bisous et douce journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. de rien Quichottine, contente que tu aimes
      bisous et bonne journée à toi

      Supprimer
  5. Beau marque-page! Tu sais, j'adore l'odeur des crayons que l'on taille, cette petite odeur de bois... Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. moi j'aimais bien faire plein de petits serpents de toutes les couleurs !
      bonne soirée Benissa

      Supprimer
  6. Magnifique conte et ce marque page est bien coloré ♥
    Bonne journée Brigitte & gros bisous

    RépondreSupprimer
  7. Quel joli conte, merci Lilwenna!
    Gros bisous ma belle!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. de rien Anne ! Contente que ça te plaise !
      gros bisous

      Supprimer
  8. Tout est beau, le marque-page et le conte de la petite Églantine.
    Bon après-midi ! Bisous du mardi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. contente que tu aimes MC
      bisous et bonne soirée

      Supprimer
  9. Une page colorée pleine d'amour et de douceur. J'aime beaucoup .Belle soirée, bises Lilwenna

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je suis contente que tu aimes erato
      bises et bonne nuit

      Supprimer
  10. Ca me rappelle les boîtes de coloriage de l'école :o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bien rangées par couleurs ! Ensuite j'aimais bien en acheter pour mes enfants aussi à la rentrée !

      Supprimer
  11. j'ai hérité des albums de grand-père du coup j'ai beaucoup de vieilles photos

    RépondreSupprimer
  12. c'est bien ! J'aime beaucoup toutes ces photos anciennes

    RépondreSupprimer