.



Bienvenue chez moi.
Je vous y montre mes marque-pages, mes broderies, quelques photos, et les poésies et contes que j'aime.
N'hésitez pas à me laisser vos commentaires.
Vous pourrez voir mes collections diverses et broderies déjà publiées sur mon ancien blog ICI

jeudi 27 juin 2019

Porte-clé breton





Un petit tour en Bretagne avec un porte-clés que j'ai brodé il y a quelque temps déjà, d'après une grille gratuite de "chez Mamigoz"
avec 2 symboles bretons, le drapeau et l'hermine




J'ai plié ma broderie en 2, et l'ai montée en petit coussinet, avec un porte-clés pour accrocher mes clés de maison

recto

verso



Et j'aime beaucoup cet arrangement de texte qui parle si bien de ma chère Bretagne !
Et que j'ai agrémenté de mes photos



                   Bretagne
(Avec Jacques Brel et Gilles Servat)

Avec la Pointe du Raz comme ultime rivage
Et la Chaussée de Sein, lieu de tous les naufrages
Et les dents du granit pour arrêter les vagues
Et la roche si noire aux prénoms animaux
Et la houle si lourde que traînent les bateaux
Avec la pluie qui bat par dessus les marées
Avec le vent du Nord
Ecoute-le gronder
Ce pays d'eau qui est le tien


Pointe du Raz



Avec les Monts d'Arrée qui barrent l'horizon
Avec la lande blanche où naissent les chansons
Où l'épine et l'ajonc fleurissent les coteaux
Où les chiens noirs crient quand la lune est en haut
Les chemins de cailloux où passent les ruisseaux
Les chênes torturés par les vents et les eaux
Avec le vent de l'Est
Ecoute-le chanter
Ce vaisseau de pierre qui est le tien


Monts d'Arrée


Avec un ciel si clair qu'on est illuminé
Avec un ciel si noir qu'on est épouvanté
Avec un ciel si rouge qu'on est ensanglanté
Avec un ciel si gris qu'on en est chagriné
Avec un ciel si bleu quand le grain est passé
Avec le vent d'Ouest qui nous fait chavirer
Avec le vent d'Ouest
Ecoute-le rêver
Ce pays d'air qui est le tien


Concarneau



Avec les tumulus et les pierres dressées
Les clochers de granit en dentelles ajourées
Les fontaines sacrées qui ont tant de vertus
Les hommes de la terre collés à la charrue
Les femmes de marins debout sur la jetée
Et le vin et le pain à la fin partagés
Avec le vent du Sud
Ecoute-le prier
Ce pays de feu qui est le tien



Pointe du Van



Texte d'Anne Bablon (poesie.webnet)





Et c'est avec cette page bretonne que je mets mon blog en pause pour l'été ! Je vais avoir mes enfants et petits-enfants, mais je passerai vous voir sur vos blogs de temps en temps


                                                Kenavo !














lundi 24 juin 2019

Abeilles


Voici venu le temps des abeilles, avec ce marque-page plastifié reçu de LAURE


 

Merci Laure !





         L'abeille et le frelon


Une abeille dès le matin
Après avoir sucé mille fleurs d'un parterre,
Revolait vers sa ruche avec force butin.
Un frelon la rencontre, et, lui faisant la guerre,
Lui dit : Insensée ! Où vas-tu ?
Au travail, n'est-ce pas ? Te vaut-il un fétu ?
A quoi bon prendre tant de peine
Pour les menus plaisirs d'une indolente reine ?
Travaille pour toi seule, et ce sera tout gain.
Voilà ce que je te conseille.

L'autre lui répondit : Tu me prêches en vain :
Ce qui ne tourne pas au profit de l'essaim
Ne peut être utile à l'abeille.


Antoine François Le Bailly (1756-1832)















vendredi 21 juin 2019

C'est l'été







                           Un petit marque-page fleuri pour fêter l'été





                         Nuits de juin

 

L'été, lorsque le jour a fui, de fleurs couverte
La plaine verse au loin un parfum enivrant ;
Les yeux fermés, l'oreille aux rumeurs entrouverte,
On ne dort qu'à demi d'un sommeil transparent.

Les astres sont plus purs, l'ombre paraît meilleure;
Un vague demi-jour teint le dôme éternel ;
Et l'aube douce et pâle, en attendant son heure,
Semble toute la nuit errer au bas du ciel.



Victor Hugo



création MC

















lundi 17 juin 2019

Fée à l'escarpolette





              Un marque-page de ma collection, la fée à l'escarpolette




C'est le long de l'allée menant à son atelier, dans le profond infini des plates-bandes, sous l'ombrelle des capucines et le jeu de plissages des roses que Cicely les a devinées...qu'entre les pages de ses carnets, elle les a vues danser.

"Peut-on savoir où sont passées les fées ?
Qui nous dira où l'on peut les trouver ?
Nous avons vu les cercles concentriques
Laissés dans l'herbe par leurs pieds magiques !
Comment savoir où elles se sont enfuies,
Après avoir dansé toute la nuit ?
Dis, alouette qui sillonne les cieux,
Les as-tu vues, lors de tes vols gracieux ?
Mais peut-être s'agit-il d'un secret
Que tu n'as pas le droit de révéler ?
Enfin, voyons, c'est dans votre jardin 
Qu'elles ont leur demeure, c'est certain !
Si vous voulez voir les fées vagabondes,
Ne partez pas à l'autre bout du monde.
Partout où l'on trouve des fleurs plantées,

On trouve aussi abondance de fées !"

Tout est dit. Il n'y a rien à rajouter.

Cicely Mary Barker 
(livre "Le jardin féerique de Cicely Mary Barker" de Pierre Dubois)
 














vendredi 14 juin 2019

Fête des pères

Ce week-end, les papas seront à l'honneur.
Aussi, avec un marque-page reçu de CHARMILLE il y a déjà un moment, je viens souhaiter une bonne fête à tous les papas






           La fête des pères

 

En mai, j'avais appris quelques vers,
Récités peut-être de travers,
Pour dire « bonne fête » à maman,
Pour toi, aujourd’hui, j’en fais autant.
Espérant que cela va te plaire
Que je pense à la fête des pères,
Je récite ces mots, sans les lire,
Alors, j’attends ton plus beau sourire
Si tu es fier de moi, mon papa,
Puis serre-moi, très fort, dans tes bras.


Jean Glauzy















mardi 11 juin 2019

Parfums


Celles qui me suivent depuis longtemps savent que je faisais la collection de miniatures de parfum. Je les ai publiées sur ce blog et sur l'ancien.

J'ai arrêté maintenant, mais j'ai gardé la plupart de mes anciens flacons, que je dispose par petites touches dans ma salle de bain ou ma chambre, et que j'alterne de temps en temps.

Ces deux-ci font partie des derniers que j'ai eu et que je n'avais pas encore publié, "la vie est belle" de Lancôme, et une des versions de "la petite robe noire" de Guerlain


La vie est belle est un de mes parfums, je l'aime beaucoup





               Parfum

La fille brune que tu croises
A sept heures vingt, chaque matin,
Descendant de l'autobus 30
Et s'éloignant, pressée
D'arriver à temps au bureau,
Tu ne connais rien d'elle,
Mais tu la trouves belle,
Avec ses longues jambes
Et son visage d'ange;
Son parfum capiteux
Exhale un effluve
Etrange et enivrant
Qui te donne à rêver
Aux vacances prochaines
Et aux amours d'été.


Bernard Lanza (poesie.webnet)













jeudi 6 juin 2019

Broderie coquelicots


Je viens de broder un marque-pages de coquelicots, dont j'avais la grille depuis longtemps dans ma boite d'ouvrages à broder




    
                                           Coquelicots


La légende raconte que Perséphone ( fille de Déméter, déesse de la terre et des moissons), souvent représentée avec un bouquet de coquelicots, était très belle. Mais un jour, elle fut remarquée par Hadès, le dieu des Enfers. Subjugué par sa beauté, il l'enleva pour en faire sa femme.

Déméter chercha sa fille pendant neuf jours et neuf nuits. Lorsqu’elle apprit qu’elle se trouvait au royaume des Enfers, elle descendit la chercher. Hadès refusa de laisser partir Perséphone, alors Déméter, folle de rage, menaça de rendre la Terre stérile. 

Zeus craignant que Déméter ne détruise les moissons, et ne voulant pas froisser Hadès, proposa un compromis. Perséphone passerait une partie de l’année avec son mari en tant que reine des Enfers (les mois d’hivers), et reviendrait sur Terre au côté de sa mère pendant l’autre partie de l’année 

Déméter et Hadès acceptèrent. Dès lors, le printemps surgit à chaque fois que Perséphone revient sur Terre, faisant pousser les coquelicots. 

Dans ce mythe grec, la fleur allie le rouge de la Vie (Déméter) aux tendres pétales fragiles (Perséphone) qui portent en leur centre la marque noire (Hadès).

















lundi 3 juin 2019

Hibiscus


Continuons le calendrier marque-pages offert par MITOU, avec le mois de juin et l'hibiscus

(Je n'ai pas mis l'aubépine du mois de mai, car je l'avais déjà publiée l'année dernière ICI




Merci Mitou !



                    L'hibiscus


Cette fois, je passe encore devant lui, 
Je vois que ses rameaux penchent légèrement; 
Il a son port habituel où je perçois un soupçon de chagrin. 
Longuement je le regarde, jusqu'à ce que je le gêne. 

Je l'examine : pourquoi me paraît-il d'humeur anormale ? 
Une araignée à fleurs y file sa toile ! 
Le reliant à un gainier luxuriant et arrogant. 

Je n'hésite pas un instant à briser cette toile.
De nouveau, mon hibiscus se tient droit et digne.
Un peu timide à mon adieu, il exhale un parfum grisant.



Tu An (poète chinois né en 1923)












jeudi 30 mai 2019

Vieux gréements


Le week-end dernier, je suis allée à Nantes chez une de mes filles pour fêter les 4 ans (déjà !) de mon petit Gaspard
Il y avait une fête maritime, le "Débord de Loire". Le samedi, les voiliers et bateaux de toutes sortes remontaient la Loire de St Nazaire à Nantes. Le dimanche, l'Hermione et le Bélem étaient encore à quai à Nantes, et nous avons pu les admirer






Un petit coucou en passant à l'éléphant des machines de l'ile, à côté des bateaux, et au repos ce jour. "Il dort aujourd'hui", a dit Gaspard


C'est vrai !


J'en profite pour publier quelques marque-pages de ma collection



                  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                 Matin sur le port

 

Le soleil, par degrés, de la brume émergeant,
Dore la vieille tour et le haut des mâtures ;
Et, jetant son filet sur les vagues obscures,
Fait scintiller la mer dans ses mailles d’argent.

Voici surgir, touchés par un rayon lointain,
Des portiques de marbre et des architectures ;
Et le vent épicé fait rêver d’aventures
Dans la clarté limpide et fine du matin.

L’étendard déployé sur l’arsenal palpite ;
Et de petits enfants, qu’un jeu frivole excite,
Font sonner en courant les anneaux du vieux mur.

Pendant qu’un beau vaisseau, peint de pourpre et d’azur
Bondissant et léger sur l’écume sonore,
S’en va, tout frissonnant de voiles, dans l’aurore.



Albert Samain 














lundi 27 mai 2019

Desserts


LAURE m'a envoyé ces marque-pages gourmands ! Miam !



































Merci Laure !




   Souris gourmande

Souris gourmande a avalé
Trois boul'de glace
A la pistache
Dix crèm' glacées
Parfum café
Et des sorbets
Et des mystères
Et des cornets
Et des plombières
Mais l'esquimau était de trop
Souris gourmande a éclaté

Bien fait !

Jean Molla et Mapie Schneegans
(du livre "Gourmandises" de Colette Fraut et Sylvie Deborde) 













vendredi 24 mai 2019

Fête des mères


Ce week-end, on fête les mamans


                                   Création MC



Et pour changer des poésies où les enfants parlent à leur maman, aujourd'hui c'est l'inverse :


Lorsque tu auras fait dix fois le tour du monde
Epuisé tes envies sur le pont des bateaux,
Délavé ton regard à trop caresser l'onde
En rêvant d'accoster à chaque quai nouveau,

Lorsque tu seras grand, si grand que j'aurai peine
A croire que tu fus si petit dans mes bras,
Garde un morceau d'ici collé tout contre toi
Dans la poche plaquée de ton manteau de laine.

Pense à venir planter au milieu de mon front

Un baiser, même court, même rare et léger,
Un de ceux que l'on garde encadré de fierté
Au coin du coeur, mon fils, mon amour, mon garçon.
 
Aurélie Prouff (livre "De l'eau, du vent, de la lumière et parfois des gens au milieu")


















 

jeudi 23 mai 2019

Métiers improbables




Depuis quelques années, QUICHOTTINE est à l'origine de livres (petites histoires et poésies) écrits et illustrés par des blogueuses, livres dont les bénéfices vont à l'association "Rêves" pour réaliser les rêves d'enfants malades

Cette année, un nouveau livre (le 6ème) vient de voir le jour, auquel 108 personnes ont participé sur le thème des métiers improbables.


La couverture, un pinceau de couleurs pour effacer la grisaille de nos vies, avec le nom des participants, a été créée comme à chaque fois par Solyzaan




La souscription est lancée. Si vous voulez faire un petit geste pour les enfants, rendez-vous chez Quichottine pour la commande jusqu'au 31 mai  ICI

A partir du 15 juin, le livre sera aussi disponible chez l'éditeur sur le site TheBookEdition (mais rapportera moins à Rêves que par la souscription)