.



Bienvenue chez moi.
Je vous y montre mes collections diverses, et les poésies et contes que j'aime.
N'hésitez pas à me laisser vos commentaires.
Vous pourrez voir mes collections et broderies déjà publiées sur mon ancien blog ICI

samedi 31 mai 2014

Rhododendrons




Les rhododendrons sont en fleurs dans mon jardin. Avec quelques photos de ceux-ci, c'est le moment de publier ce conte que j'avais trouvé à la médiathèque il y a déjà un moment








                Pourquoi les arbres n'épousent plus les fleurs


Au Népal, les arbres avaient jadis coutume d'épouser les fleurs. Lorsqu'un arbre désirait se marier, il allait trouver un banian, une variété de figuiers à l'écorce gris pâle. Afin de choisir une fiancée, il lui demandait alors de lui présenter plusieurs fleurs. Les banians étaiant les seuls à pouvoir s'acquitter de cette tâche difficile, car c'étaient eux qui célébraient toutes les unions au royaume des plantes.

Par un beau jour de printemps, un banian coiffé d'une imposante couronne de feuillage se promenait en quête de jeunes fleurs désireuses de convoler, lorsque son regard fut attiré par mademoiselle Rhododendron.



 
Parée d'une multitude de corolles écarlates, celle-ci poussait au sommet d'une colline et étendait gracieusement ses rameaux fleuris au-dessus de la forêt. Emu par cette fleur belle comme le jour, il décida aussitôt de demander à Bandevi, la déesse des bois et des arbres, l'autorisation de lui trouver un fiancé. La déesse accepta aussitôt et le chargea de découvrir un arbre digne d'épouser une jeune personne aussi ravissante.

Le banian entreprit donc d'arpenter toute la forêt et finit par arriver au pied d'un aulne magnifique, au port majestueux, dont les branches portaient des feuilles ovales d'un vert éclatant.
Convaincu qu'il s'agissait là du fiancé idéal, le banian s'avança vers l'aulne et lui demanda s'il désirait prendre pour femme la plus belle des fleurs.

-"Je ne me déciderai qu'après l'avoir vue," répondit le jeune aulne d'un air suffisant, car sa belle prestance l'avait rendu orgueilleux.

Comme durant le printemps et l'été, tous les arbres étaient très occupés à pousser, à bourgeonner et à défroisser leurs feuilles, le banian et l'aulne décidèrent d'un commun accord que les présentations auraient lieu au milieu de l'hiver suivant.

Le jour dit, le jeune aulne se rendit donc au sommet de la colline où vivait mademoiselle Rhododendron. Mais quelle surprise ! Au lieu de la beauté dont on lui avait tant parlé, se dressait devant lui la silhouette tourmentée d'un arbuste aux branches dénudées. L'hiver venu, sa future promise avait en effet perdu sa magnifique parure de fleurs et son épais habit de feuillage. Déçu, le jeune aulne ne lui jeta qu'un regard méprisant. Refusant d'écouter les explications du banian, il rebroussa chemin sans dire un mot.

Quelques mois s'écoulèrent. Au début du printemps, avec le retour des beaux jours, mademoiselle Rhododendron retrouva toute sa splendeur. Le banian décida alors de persuader l'aulne récalcitrant de revenir sur son jugement. Il se montra si convaincant que l'arbre accepta de se déplacer une nouvelle fois.

Arrivé en haut de la colline, il demeura sans voix à la vue de mademoiselle Rhododendron dont les rameaux ployaient délicatement sous les fleurs les plus exquises. Il tomba alors follement amoureux d'elle et lui demanda de devenir sa femme.


Mais la fleur refusa, car son âme sensible avait été blessée par son attitude injurieuse lors de leur précédente rencontre. Désespéré, le jeune aulne lui présenta ses excuse et tenta par tous les moyens de la raisonner. En vain. Le coeur brisé par son refus, l'arbre amoureux préféra mourir plutôt que de continuer à vivre sans sa bien-aimée et se jeta au pied de la colline.

La fin tragique du jeune aulne endeuilla toute la forêt. Accablé de chagrin, le banian jura de ne plus jamais jouer le rôle d'entremetteur et Bandevi, la déesse des bois et des arbres, décida d'interdire définitivement les mariages entre les arbres et les fleurs, afin d'éviter qu'un tel malheur ne se reproduise.

 Quant aux aulnes, ils décidèrent de commémorer le triste destin de leur frère en choisissant pour territoire l'endroit où il avait choisi de mourir. C'est pourquoi ils ne poussent plus désormais qu'au fond des ravins et des crevasses.


Conte népalais (livre "histoires de fleurs" de Isabelle lafonta)








création MC

                             







26 commentaires:

  1. tr§s joli conte fleuri, Lilwenna,
    belle journée ensoleillée;

    RépondreSupprimer
  2. coucou Brigitte
    Le conte va très bien avec ces jolies fleurs !!!
    vous avez pris du retard cette année chez nous les rhodo c'est finis !!
    dommage çà ne dure pas assez longtemps !!!
    gros bisous et bon week end
    MITOU

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui cette année tout a du retard chez moi, avec l'hiver et le printemps qu'on a eu !!
      Aujourd'hui, je crois qu'on va avoir une très belle journée ensoleillée!
      gros bisous et bon week-end

      Supprimer
  3. J'adore ces fleurs... chez moi, je n'ai jamais réussi à en replanter quand le nôtre est mort.
    Merci pour ces magnifiques images et ce très beau conte.
    Bisous et douce journée Lilwenna.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup aussi, c'est une plante qui se plait beaucoup dans le sol breton.
      bisous et bonne journée Quichottine

      Supprimer
  4. Elle est triste l'histoire de Mademoiselle Rhododendron, mais les fleurs de ton jardin sont de toute beauté.
    Bon dernier jour de mai à toi ! Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, elle finit mal !
      bisous et bon week-end MC

      Supprimer
  5. Quel beau conte ! Tes fleurs sont magnifiques , j'aime beaucoup les roses pâles.
    Douce soirée, bises Lilwenna

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. moi aussi, ce sont mes préférées
      bises et bonne soirée

      Supprimer
  6. Bonjour lilwenna,

    Tes photos de rhododendrons sont magnifiques. naturellement, j'ai tout lu ton conte car je n'y résiste pas.

    Il est beau et j'aurais fait comme la rhododendron et le jeune aulne, c'est son problème.

    Bonne journée et à bientôt. Un gros merci pour tes visites.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, elle a eu bien raison , si cet arbre ne juge que l'apparence !
      bisous et bonne journée nadia

      Supprimer
  7. Magnifique Brigitte, j'adore les rhododendrons et merci pour ce nouveau conte
    Gros bisous & douce fin de week end

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Laure
      gros bisous et bonne soirée

      Supprimer
  8. c'est vraiment une fleur magnifique...belle page...bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est une fleur que j'aime beaucoup. Bonne soirée Marylou

      Supprimer
  9. Quel magnifique conte très bien choisi pour tes rhododendrons de toute beauté !
    Merci Lilwenna et douce semaine à toi !
    Bisosu du cœur !
    Nicole

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Nicole !
      bisous et bonne semaine

      Supprimer
  10. Bonne journée Lilwenna,

    Oui, le mâle chardonneret est plus beau que la femelle et je te dirais que c'est la coutume chez les oiseaux...

    Bonne journée et à bientôt.

    RépondreSupprimer
  11. Encore un bien beau conte
    Je te souhaite une très bonne semaine

    RépondreSupprimer
  12. Bonne semaine remplie de bonheur pour toi. Bisous

    RépondreSupprimer
  13. C'est bizarre..... J'aurais juré avoir mis un com sur cet article...... Quoiqu'il en soit, tes rhododendrons sont absolument superbes! J'en ai un, rose, acheté cette année, les fleurs n'ont pas duré longtemps malheureusement!
    Gros bisous ma belle!

    RépondreSupprimer
  14. J'en ai plein moi aussi, de toutes les couleurs :o)

    RépondreSupprimer