.



Bienvenue chez moi.
Je vous y montre mes collections diverses, et les poésies et contes que j'aime.
N'hésitez pas à me laisser vos commentaires.
Vous pourrez voir mes collections et broderies déjà publiées sur mon ancien blog ICI

samedi 7 mars 2015

Korrigan moyenne pioche








                  Distribill Boléguéan, dit "moyenne pioche"


"Messieurs, mesdames, la visite continue ! Veuillez me suivre, s'il vous plaît et admirez la poupée sans tête ! A sa droite, à même le sol, le guéridon sans pieds ! A sa gauche la masse sans cognée. Dans cette vitrine que nous longeons à présent, vous observerez le stylo sans plume ! les souliers sans semelles ! et la perruque sans cheveux ! Et maintenant messieurs, mesdames, au mur, cet animal empaillé, Fri...Fri...Fridu - excusez mon émotion - mon fidèle basset. Je le perdis entier, il me revint sur trois pattes, sans queue ni poils ! et coula des jours heureux auprès de moi jusqu'à tout naturellement trouver sa place au musée des objets incomplets. Messieurs, mesdames, la visite est finie, n'oubliez pas le guide ! Je vous remercie."

Joss reconduit son petit monde vers la sortie. Ce musée, c'est dans sa vieille brocante qu'il l'a aménagé. Enfin il m'aperçoit :

-"Professeur ! Vous ici ? Quelle bonne surprise ! Entre nous, vous la connaissez pourtant par coeur ma drôle de collection..."

-"Certes, Joss, certes, mais vous le savez, je ne me lasse pas de vous écouter. Et je ne doute pas que, cette fois encore, vous me ferez l'amitié d'une petite visite privée."

Son oeil pétille comme une bulle de cidre doux. J'ai un peu honte. Au seul prix de ma fausse naïveté, je vais entendre, ce que, à ses visiteurs, il se garde bien de raconter.

-"Eh bien voilà, professeur, nous autres brocanteurs, vous l'imaginez, des objets, on en voit passer : des gros, des petits, des longs, des courts, du plus léger au plus lourd. On en perd aussi beaucoup, forcément. Moi, ça ne m'a jamais empêché de dormir. Jusqu'à ce que j'égare ce superbe cornet à pistons dont jouait mon grand-père. Toute la nuit, j'y ai pensé...Professeur, sur mon honneur, au matin, il était là ! Au pas de ma porte. N'y manquaient que les pistons..."
 

-"Les pistons, Joss ?"

-"Exactement professeur ! Et ce n'était qu'un début. Depuis, que je perde la moindre babiole, il me suffit d'y penser pour la voir rappliquer...comment dire...? à moitié ! Vous le comprenez, c'est ainsi que m'est venue l'idée du Musée des objets incomplets."

Evidemment, il me serait facile d'expliquer à Joss de quoi il retourne : Distribill Boléguéan "lutin trouveur" moyennement performant, qui, trop content de faire réapparaître ce qui a été perdu, en oublie au passage la majeure partie. A cela, un seul remède : se concentrer sur la chose égarée dans ses moindres détails; au besoin les énumérer!

Bien sûr, je me tais. Je m'en voudrais que Joss n'ait plus matière à alimenter son musée...

Quelle ne fut mon angoisse quand, quelques jours plus tard, Joss m'apprenait avoir malencontreusement semé son épouse lors d'une promenade en forêt. Aussitôt je m'étranglai :

-"Joss, prévenir la gendarmerie peut attendre ! Mais, je vous en supplie, mettez-vous immédiatement sous les yeux une photographie de votre moitié!"


livre "lutins à la mode de Bretagne" par le Professeur Le Brac















19 commentaires:

  1. coucou Brigitte
    Mince une femme sans tête se serait dramatique !! lol
    j'ai bien aimé ton histoire sacré Korrigan étourdi !
    gros bisous et bon week end
    MITOU

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Joss a intérêt à penser très fortement à sa femme s'il veut la récupérer en entier ! Ils nous en font des choses ces korrigans !
      gros bisous et bon week-end

      Supprimer
  2. il a une sacrée "trogne" ce korrigan! bon w-e!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. une bonne trogne de korrigan
      bonne soirée

      Supprimer
  3. Très drôle cette histoire. Merci Lilwenna
    Bisous et bon week end

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Francine. Bisous et bonne soirée

      Supprimer
  4. Il n'est pas très prévenant ce Joss, oublier sa femme en forêt...
    Bonne fin de journée et très bon dimanche ensoleillé à toi. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est sur ! et dans quel état va-t-il la récupérer !
      bisous et bonne soirée

      Supprimer
  5. J'adore le profil du korrigan!!
    Le conte est adorable, j'espère qu'il retrouvera sa femme entière!!!
    Douce soirée, bises Lilwenna

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. espérons oui !
      bises et bonne soirée

      Supprimer
  6. J'ai aime cette petite histoire ! Et le marque-page est tres joli ! Bises

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Lilwenna
    Il est craquant ce petit Korrigan
    Bon dimanche

    RépondreSupprimer
  8. Excellent :) merci Brigitte
    Doux dimanche & gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. de rien Laure
      gros bisous et bonne soirée

      Supprimer
  9. Bonne semaine ensoleillée à toi. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci MC. Bonne semaine à toi aussi. Bisous

      Supprimer
  10. Moyenne pioche... c'est un drôle de surnom :o)

    RépondreSupprimer