.



Bienvenue chez moi.
Je vous y montre mes collections diverses, et les poésies et contes que j'aime.
N'hésitez pas à me laisser vos commentaires.
Vous pourrez voir mes collections et broderies déjà publiées sur mon ancien blog ICI

vendredi 8 mai 2015

Soldats


En ce jour de commémoration des 70 ans de l'armistice de la seconde guerre mondiale, je publie un marque-page puzzle de soldats, même s'ils ne sont pas de la même époque !


Les 2 marque-pages

































Une fois réunis







Liberté, égalité, fraternité


Depuis six mille ans la guerre
Plaît aux peuples querelleurs,
Et Dieu perd son temps à faire
Les étoiles et les fleurs.

Les conseils du ciel immense,
Du lys pur, du nid doré,
N'ôtent aucune démence
Du coeur de l'homme effaré.

Aucun peuple ne tolère
Qu'un autre vive à côté,
Et l'on souffle la colère
Dans notre imbécilité.

C'est un Russe ! Egorge, assomme.
Un Croate ! Feu roulant.
C'est juste. Pourquoi cet homme
Avait-il un habit blanc ?

Celui-ci, je le supprime
Et m'en vais, le coeur serein,
Puisqu'il a commis le crime
De naître à droite du Rhin.

Et l'aube est là sur la plaine !
Oh, j'admire, en vérité,
Qu'on puisse avoir de la haine
Quand l'alouette a chanté.


Victor Hugo











Un lien vers le "Journal de captivité de mon père", prisonnier en Allemagne pendant la seconde guerre mondiale
http://journaldecaptivite1940.over-blog.com/































21 commentaires:

  1. coucou Brigitte
    Ils sont aussi très beaux ces soldats !
    Je les préfère en marque page mais je pense qu'il
    y aura toujours une guerre quelque part
    pour séparer les hommes .
    gros bisous et bonne journée
    MITOU

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hélas oui
      gros bisous et bonne journée

      Supprimer
  2. Les marque page sont sympas ....
    Bisous, bonne journée

    RépondreSupprimer
  3. Si seulement il ne pouvait ne plus avoir de guerre !
    J'aime beaucoup ces marques pages qui se rejoignent
    Douce journée Brigitte & gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce serait trop beau !
      gros bisous et bonne journée

      Supprimer
  4. Malgré toute la force du cœur que l'on met pour qu'il n'y ai jamais plus de telles horreurs, on ne peut empêcher les peuples de se déchirer !!
    Une belle page Lilwenna et une trace indélébile de ce passé douloureux avec "le journal de captivité de ton père" !
    Tes marque pages sont originaux !!
    Bisous du cœur et beau week end à toi !
    Nicole

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois qu'on n'y arrivera jamais !
      Bisous et bon dimanche

      Supprimer
  5. Tu garderas tous les souvenirs de ton papa grâce à ce journal.
    Je te souhaite un très bon week-end. Bisous du vendredi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, je suis contente d'avoir fait ces recherches à partir de son journal
      bisous et bon dimanche

      Supprimer
  6. Très jolis les marque pages .
    J'aime beaucoup le poème que je ne connaissais pas , et qui est d'un grand réalisme.Quelle horreur la guerre.
    C'est magnifique le journal de ton Papa , un document précieux.
    Douce soirée, bon week end , bises Lilwenna

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci pour tout erato
      bises et bon dimanche

      Supprimer
  7. Toujours ces magnifiques poèmes de Victor Hugo...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne m'en lasse pas, même si celui-ci est moins romantique hélas que ceux que je publie d'habitude

      Supprimer
  8. Bonjour Lilwenna
    C'est pratique ces mp assortis et en plus je lis qu'ils servaient de billet d'entrée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ce ne sont pas des billets d'entrée, ce sont des marque-pages de pub (des flyers) pour annoncer la bourse et dire que l'entrée est gratuite

      Supprimer
  9. Bonjour
    J'aime bien tes marques pages!
    Bisous

    RépondreSupprimer
  10. mon père aussi montait à cheval hélas je n'ai pas de photos que des souvenirs contés par lui et maman...bonne et belle soirée...bisous d'amitiés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A l'armée, pour son service et pour la guerre, il était dans la cavalerie, et tirait les canons avec les chevaux
      bisous et bonne soirée

      Supprimer
    2. bonne idée pour les marque page; et lu avec intérêt le poème de V Hugo; la chute m'a surprise un peu, avant de sentir l'ironie du propos/

      Supprimer