.



Bienvenue chez moi.
Je vous y montre mes marque-pages, mes broderies, quelques photos, et les poésies et contes que j'aime.
N'hésitez pas à me laisser vos commentaires.
Vous pourrez voir mes collections diverses et broderies déjà publiées sur mon ancien blog ICI

lundi 24 janvier 2022

Vagues (1)

 

MITOU m'a envoyé cette année encore un calendrier de 12 marque-pages sur la Bretagne. Je vous présente aujourd'hui celui de janvier



 

Il n'y a pas marqué sur les marque-pages d'où proviennent les photos. Mais il se trouve que d'après le livre que mon fils a eu pour Noël, je peux vous dire, heureux hasard, qu'il s'agit de vagues sur l'ile de Sein ! (photo de Benoit Stichelbaut)

Merci Mitou !


J'avais déjà prévu un article sur des peintures de vagues avec 2 marque-pages japonais, je les joins donc ici, un petit voyage de la Bretagne au Japon !

La vague, du peintre japonais Hokusai


 et chute d'eau, du peintre japonais Mochizuki Gyokusen



           Ballade de la vague

Je suis née de la mer et du souffle d'Eole
J'ai appris les étoiles sur la carte du ciel
Sans avoir jamais pris le chemin de l'école
Des choses de la vie je connais l'essentiel
Je chante obstinément des chansons sans paroles
J'emporte des voiliers qui sur mon dos décollent
J'ai deux ailes transparentes comme les demoiselles
Que j'orne simplement d'un ruban de dentelle

Tel un jeune étalon qui court sans licol
Je lance des ruades et fait des cabrioles
Je rends grâce au soleil qui moissonne et récolte
Plus habile à la lyre qu’au maniement du colt
Des dauphins m’accompagnent j’ai même vu des sirènes
Qui nagent comme les poissons avec un port de reine
Je m’entoure de poètes qui chantent mes louanges
Semblables aux albatros qui ont des ailes d’anges

Je roule sur la grève au moment du ressac
Du bois flotté des algues brunes des coquillages
Tout ce que les bateaux sèment dans leurs sillages
J’emporte des galets tout au fond de mon sac
Je transpire sans arrêt suant à grosses gouttes
J’ai beau me parfumer nuits et jours les aisselles
Tout au long de ma route je laisse des traces de sel
Quand ma course s’achève tout mon corps est out...

Alain Hannecart

 

 

Une de mes photos de vagues, à Penmarc'h, en attendant d'en voir d'autres dans le prochain article



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

jeudi 20 janvier 2022

Marque-pages puzzle Molière

 

Comme ce sont 1es 400 ans de la naissance de Molière, je vous montre aujourd'hui mes marque-pages puzzle de Molière 


Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, (1622-1673) est un dramaturge, auteur de comédies, mais aussi un comédien et chef de troupe de théâtre français, qui s'est illustré sous le règne de Louis XIV.

Issu d'une famille de petite bourgeoisie parisienne (son père occupe la charge de "tapissier du Roi"), Jean-Baptiste Poquelin fait des études dans un collège de jésuites, puis commence des études de droit. Il les abandonne en 1642, pour se consacrer au théâtre après la rencontre avec Madeleine et Joseph Béjart, avec qui il fonde "l'illustre théâtre" . Il prend le pseudonyme de Molière.

 


Après avoir rencontré des difficultés financières, il quitte Paris en 1645 et parcourt la province, en écrivant ses premières farces (l'étourdi-le dépit amoureux)

De retour à Paris en 1658, il obtient la protection du frère du roi, sa troupe prend le nom de "Troupe de Monsieur" et représente en particulier les tragédies de Corneille. Sa carrière d'auteur dramatique commence vraiment avec "Les précieuses ridicules", qui remporte un vif succès en novembre 1659.

Soutenu par Louis XIV, marié avec Armande Béjart, comédienne de sa troupe, et vite malade du poumon, Molière continue à jouer et à diriger sa troupe, devenue "Troupe du Roy", tout en écrivant des comédies de genres variés :

des comédies proches de la farce, comme "Le médecin malgré lui" ou "Les fourberies de Scapin".


 des comédies plus psychologiques comme "L'école des femmes" ou "L'avare".

 

des comédies-ballets comme"Le bourgeois gentilhomme" ou "Le malade imaginaire"

 



des pièces plus élaborées approfondissant caractère et étude sociale, en prose comme "Don Juan" ou en vers, comme "Le misanthrope", "Tartuffe", "Les femmes savantes"


Son oeuvre, écrite sur quinze ans, comportant une trentaine de pièces, montre à la fois une grande variété et une grande vérité humaine en même temps qu'une maîtrise efficace du jeu scénique et du texte de théâtre qui révèle l'homme de scène qu'il était avant tout, puisqu'il a continué à jouer malgré la maladie jusqu'à son dernier jour, survenu à 51 ans, le 17 fevrier 1673, après une représentation du malade imaginaire.

(Sources internet) 

 

Les 5 marque-pages réunis


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


lundi 17 janvier 2022

Cadeaux

 

 J'ai eu le plaisir de recevoir dans ma boite aux lettres avant Noël de jolies cartes et de quoi augmenter ma collection de marque-pages !

Avec MITOU


 

 et avec NICOLE62


et j'ai brodé cette grille gratuite de chez "talons aiguilles" en cartes de voeux en plusieurs exemplaires, pour elles et d'autres personnes de ma famille

en version irisée (même si ça ne se voit pas sur la photo !)


et en version enneigée


 

Le meilleur ami de "merci" est "beaucoup".
Michel Bouthot

 

Merci beaucoup à vous 2 !


 

                         et à toutes les personnes qui me suivent sur mon blog !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

jeudi 13 janvier 2022

Château de Trévarez Noël 2021 (2)

 

Je vous ai raconté l'histoire de Pinoc'h de Trévarez, ICI, illustrée dans les écuries du château

La même histoire (contée et musicale) était diffusée sur le château tous les 1/4 d'heure à la tombée de la nuit  (par la compagnie "spectaculaires" comme sur la cathédrale de Quimper)

Je vous en montre quelques photos. (comme d'habitude, vous pouvez cliquer sur les photos pour mieux les voir)

 




















C'était un magnifique spectacle ! Et la musique était aussi belle que le conte. Si ça vous intéresse, vous le trouverez sur youtube en cherchant Trévarez noël 2021

Je termine par quelques photos du parc

 



 


la tente de Gepetao


 

un petit Pinoc'h sur sa toile







 J'ai encore plein de photos d'arbres et buissons, mais je m'arrête là, ahah !